Avalanche - orientation SE Avalanche Lauzière, secteur Grand Pic de la Lauzière, col François

14 mars 2018 11:30
Photo non disponible
Avalanche Lauzière, secteur Grand Pic de la Lauzière, col François - Photo 1
9 photos © Daumas Eric
Je décide hier soir avec un ami de profiter de la seule journée ensoleillée de la semaine, nous optons pour un itinéraire connu et peu pentu. Partant de Celliers à 8h00 nous nous dirigeons vers le col des aiguillons. Rarement vu autant de neige dans le secteur. Devant nous déjà sept skieurs qui tracent quand nous quittons la route du col au point 1544.Il commence à faire chaud.
Nous rattrapons 4 skieurs et je prends le relai de la trace au niveau du gros rocher ( carrefour Aiguillons / Rognolet) totalement enfoui sous la neige cette année. Les 3 autres continuent à tracer plus au nord alors que nous sommes sur la montée classique. Nous nous retrouverons tous aux Aiguillons.La poudreuse scintille, il y a bien 35 cm reposant sur un fond dur ressenti au bâton.
Au col hyper chargé( je ne reconnais pas les lieux) nous sympathisons et décision unanime est prise de ne surtout pas traverser pour aller au grand Pic. De très grosses plaques sont déjà parties en face est de la pointe de Balme, tous les couloirs est sont nettoyés... 3 binômes décident de se diriger vers le col François meilleur choix estimé de la journée. Nous traversons les nombreux dépôts d’avalanches de tout le flanc est de Balme, intégralement purgé.
Dernière pente avant le col, cela se redresse, nous sommes quatre devant et deux plus loin derrière. Nous mettons des distances entre skieurs, je passe en tête et trace une grande oblique de gauche à droite pour aller prendre pied sur l’épaule quasi plate. Je suis à plat au col François, la journée est magnifique , j’admire le paysage, attendant mon ami qui suit.

Boum explosion! Je regarde en face, je ne vois aucune avalanche, je ne comprends pas tout de suite, pas avant de voir les deux derniers skieurs tirer droit dans la pente. Je redescend instantanément (en position montée, peaux de phoque en place) en suivant ma trace de montée. Merde, tout est parti, c’est assez énorme. Je vois trois mecs debout, il en manque deux. Montée de stress, mon pote n’est pas là! Je saute la cassure de la plaque (1,35m mesurée ultérieurement) et manque de tomber, rejoint le haut du dépôt et passe en mode recherche skis aux pieds.
Vu d’en haut , aucun signe de présence d’une victime n’apparait. L’arva me fait foncer sur une première personne, son pote le dégage déjà, tout va bien, il avait juste la tête de sortie. Ouf, mais ce n’est pas mon ami. Je continue la recherche skis aux pieds et fonce vers les deux skieurs qui remontés à bloc sont déjà sur mon ami. Il avait lui aussi la tête hors de la neige, grand soulagement!
Je remonterai vers la cassure pour la mesurer, 1,35m donc au plus haut. Non expert, je crois distinguer une première couche fragile ayant mobilisée la dernière chute de neige et beaucoup plus bas (1m à cet endroit précis) une autre couche fragile, pan de glissement de l’ensemble.
J’ai oublié de mesurer la pente exacte au point d’initiation. C’est au passage du deuxième skieur que cela a déclenché (mon ami). L’avalanche s’est propagée sur 250 mètres de large.
La pente devait bien dépasser les trente degrés bien que cela ne soit pas évident sur skitrack?
Un bel avertissement sans frais. Nous avons eu beaucoup de chance.
Observateur : Daumas Eric

Caractéristiques de l'avalanche

Rupture : épaisseur 100 cm, max 135 cm, longueur 250 m. 2500 m. Ecoulement : Dense ? m.
Origine principale
Skieur rando. montée
Qualité de neige
Sèche poudreuse

Vous avez plus d'informations sur cette avalanche ? Contactez-nous

Conditions à cette période

Indice de danger du bulletin

Image indice de danger 3 - MARQUE


A la même période

A proximité

Pour mieux comprendre