Avalanche - orientation NW Avalanche Oisans, secteur Roc Noir de Combeynot

17 février 2018
Photo non disponible
Avalanche Oisans, secteur Roc Noir de Combeynot - Photo 1
2 photos © Emmanuel Ribera
Arrivée au col du Lautaret à 13h, 10cm de neige fraiche sur fond humide, on part dans la combe du Laurichard en direction du Roc Noir malgré une visibilité réduite et de faibles chutes de neige.

Arrivés dans le couloir, on constate 20-30cm de neige fraiche très peu ventée, localement 50-60 cm, la cohésion avec les couches inférieures semble bonne, on continue donc la montée les skis sur le sac, en restant quand même sur les bords du couloir par sécurité.

Arrivés vers 2900m (100m sous la sortie), juste avant la dernière étroiture qui s'évase en Y, à peine le temps de lever les yeux pour voir qu'une grosse purge arrivant du sommet nous fonce dessus, j'essaie de me cramponner au sol mais la coulée m'embarque en me retournant, j'attrape la poignée de l'ABS rapidement pour tirer sans hésiter, je continue à dévaler pendant de longues secondes, l'airbag me maintient en surface mais les skis sur le sacs ont tendance à me tirer vers le bas, je dévale la pente principalement la tête en bas avec de la neige qui me rentre dans la bouche (j'ai cru que j'allais étouffer). Je me sens sauter les 2 petites barres situées au milieu du couloir, ensuite l'avalanche ralentit là où la pente diminue. A peine le temps de reprendre mes esprits que la suite de la coulée m'arrive dessus pour m'embarquer presque jusqu'en bas du couloir (j'ai du dévaler 300m de dénivelé au total)

Une fois arrêté, je me dégage rapidement sur le coté. le cumul de neige est important (plusieurs mètres), je ne vois pas mon ami Fabien et pensant qu'il est en dessous je pose les skis, remets le sac et part en mode recherche avec mon DVA mais je n'ai aucun signal. Je cris à des personnes en contre bas de venir m'aider à chercher, ils appellent les secours et commencent à monter lorsque je vois Fabien en train de redescendre sur l'avalanche à ski en mode recherche, il n'a heureusement pas été emporté (il était devant moi, une dizaine de mètres plus haut).

On se met à l'abri pour enlever mes peaux puis on descend rapidement jusqu'aux 2 autres randonneurs en lieu sur. On rappelle les secours en expliquant qu'on est en sécurité sain et sauf. Je n'ai perdu que mes batons.

La photo a été prise le lendemain d'en face.

BERA indiquait un risque 2 évoluant en 3.
Observateur : Emmanuel Ribera

Caractéristiques de l'avalanche

? m. ? m.

Vous avez plus d'informations sur cette avalanche ? Contactez-nous

Conditions à cette période

Indice de danger du bulletin

Image indice de danger Inconnu


A la même période

A proximité