Avalanche Bigorre-Ordesa, secteur Barèges, Fôret de l'Ayre - 28/12/2017

"Après avoir tracé le sommet du pluviomètre en zig zagant entre bois et pâle pour tâter le terrain, on fait une 1ere descente sur la croupe boisée entre la pâle et la combe nord bien trop chargée et sous le vent pour s'y lancer. Globalement très bon, on repeaute alors à 1500 jusqu à 1900 sous le pylône électrique. Après 2 ou 3 belles photos où on fait voler la poudre (sur fond à priori dur sur la croupe), je m'engage dans une petite clairière plus pentue plein nord entre les sapins. Vincent me laisse partir. Au 2e virage je sens que le sluf, ici localisé car plus de pente, me prend. Je freine croyant que ça part devant mais en fait une plaque s est détachée, un bon 30 d épaisseur jusqu au fond dur et me pousse vers un micro goulet qui accélère l écoulement. Je me fais alors plaquer et tombe avec le haut du corps en surface mais mes jambes et skis sont pris. Un petit sapin se présente devant moi, j essaye de me caler contre, puis sentant la poussée s accentuer, je flippe de me faire une jambe ou autre, je n insiste pas et lâche le jeune sapin pour me faire pousser dans le micro goulet. La coulée m a aussi aidé à lâcher il faut dire. Je tire alors l'air bag, je saute une barre de 2 mètres max assis sur les fesses, mais je me fais bouger. La je n'y vois plus, je reste assis dans la neige mouvante en me protégeant la bouche et je m'arrête en surface après 20 bons mètres de doute… Je ne suis pas enseveli, je me relève direct, le dépôt est étalé devant moi dans quelques veines sans sapins." <br> L'ensemble du récit se trouve sur Camp to Camp dans le lien vers une description.

PhotoVoir l'avalanche sur data-avalanche.org