Avalanche Queyras, secteur Abriès, Grande Combe secteur de Gilly - 07/03/2017

Extrait de la presse :"A Abriès, un skieur a été emporté dans une avalanche ce mardi matin vers 10h. Sérieusement blessé aux jambes, il a été évacué par les secouristes du PGHM sur Briançon. Ses jours ne sont plus en danger. L’avalanche a eu lieu dans le secteur de Gilly a 2000 mètres d’altitude. C'est un guide qui a donné l’alerte et a sorti la victime. Le skieur qui accompagnait la victime est indemne."<br> "Je choisis de couper les pentes nord de la grande combe en m'avançant sur la crête ouest, car c'était susceptible de céder sous mes skis. Seule de la neige de surface coule sous mes skis. J'appuie fort , mais ça semble stable. Je m'engage alors sur une croupe raide afin de pouvoir sauter pour m'échapper dans la combe moins raide en aval. Mais ce ne sont que des suggestions de freerider n'ayant naturellement jamais vécu une rupture de plaque de grande ampleur. Je n'ai rien vu, ni n'ai rien eu le temps de faire. À la troisième courbe je me suis senti aspirer vers le bas, plus aucun appui, la plaque à cédé au col bien au dessus de moi. J'es seulement la présence d’esprit de tirer la poignée du sac abs alors que j'étais sous l'effroi du chaos sonore de l'Avalanche qui s'accélérait. Dès le premier instant j'étais sous la neige, je n'ai rien vu, et j'ai seulement pu résister mentalement. J'ai été plus au moins conscient durant toute l'avalanche, avant que mon corps ne s'arrête, coffré sous une cinquantaine de centimètres de neige, bien 500 mètres de dénivelé plus bas. Mon collègue me retrouve quelques minutes plus tard au DVA. Un collègue guide arrive par la petite combe et l'aide à me dégager. Mes amis sont naturellement sous l'effroi de l'état dans lequel ils me retrouvent, car je n'ai plus mes pieds.... [...] Je suis en hypothermie profonde, et sous un violent choc hémorragique. [...] Je réapprends à marcher avec les prothèses. Ce sera un long apprentissage mais je compte bien retourner faire de la montagne...!"<br> "La plaque sommitalle était grosse, environ 1,20 mètres de hauteur. Puis elle a fait partir toute la combe, et de nombreuses plaques épaisses des contres pentes qui la bordent. Le mécanisme du château de carte, tout est parti. La face à été raclée, ne laissant que la couche de neige glacée de type grain rond de la fin novembre 2016."<br> Non de non ! Bon courage très cher Yoann !!!

LogoVoir l'avalanche sur data-avalanche.org